Êtes vous prêts ?

NOUS SOMMES L’ALLIANCE BFC

Nous sommes 12 000 agriculteurs et 1 400 salariés issus de 3 groupes coopératifs agricoles majeurs en Bourgogne Franche Comté : Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise. Nous sommes multiples, riches de notre diversité, de nos terroirs, de nos savoir-faire et unis autour d’un projet commun.

Notre union Alliance BFC s’est donné pour mission de répondre aux enjeux de notre société et de notre agriculture régionale. Nous accompagnons nos adhérents vers de nouveaux axes de développement pour sécuriser et pérenniser les exploitations en créant de la valeur ajoutée et en proposant une agriculture innovante, sûre et responsable en Bourgogne Franche Comté.

ALLIANCE BFC est une union régionale qui place l’humain au cœur de son organisation. En se mettant au service des coopératives et de leurs agriculteurs adhérents, ALLIANCE BFC veut mieux satisfaire leurs attentes d’aujourd’hui et anticiper celles de demain.

NOTRE AMBITION

Adapter l’outil coopératif agricole aux évolutions majeures de notre contexte en région Bourgogne Franche Comté. Apporter des solutions concrètes et durables aux agriculteurs via l’innovation, l’expertise métiers et la transformation digitale.

 

Demain ne sera pas comme hier. Il sera nouveau et il dépendra de nous.
Il est moins à découvrir qu’à inventer.

Gaston Berger, philosophe

Nous devons produire durablement, c’est une conviction de l’agriculture française que nous partageons bien évidemment au sein des coopératives de l’Alliance BFC.

Cela signifie développer toujours plus de recherche agronomique pour maintenir le niveau de production tout en réduisant l’impact ; cela veut dire contribuer à la R&D en interne mais aussi en collaborant à des programmes de recherche ou en accompagnant des start-up ; cela implique l’utilisation des nouvelles technologies et du digital, voire demain de la robotique ; cela signifie conduire le changement avec nos adhérents agriculteurs pour faire évoluer les modèles. Imaginer et construire l’avenir est le défi que nous voulons relever pour notre territoire agricole.

 

DES PROJETS CONCRETS LANCÉS EN 2019

SELVAH, UN PROJET PROTÉINÉ

En phase d’essai depuis novembre 2019 sur le site de Ciel (71), l’unité de production Selvah est pilotée par Bourgogne du Sud. Elle doit permettre à l’Alliance BFC de se positionner sur le marché des protéines végétales à destination de l’alimentation humaine, en plein développement. Elle apportera une réponse aux acteurs des industries alimentaires en matière de traçabilité, de garantie non-OGM et de process « Clean Label ». Selvah produira, en phase 1, des protéines de soja texturées sous la marque Provetex©. Cet ingrédient nutritionnel et fonctionnel sera commercialisé auprès des industries des plats préparés et des produits alimentaires finaux, 15% de la gamme sera certifiée bio. Les huiles de soja co-produites et purifiées intéresseront les secteurs de la pharmaceutique et du médical (néonatalité). La valeur ajoutée de Selvah pourrait améliorer la marge brute des graines de soja de l’ordre de 100 €/tonne en supplément du marché traditionnel.

 

 

SECALIA, UNE NOUVELLE ÉNERGIE POUR L’AGRICULTURE

Pilote pour l’Alliance-BFC, Dijon Céréales porte un projet collaboratif d’unité de production de biométhane d’origine 100% végétale, alimentée par des cultures intermédiaires à vocation énergétique (CIVE, seigle fourrager). 150 exploitations et 6 000 ha devraient être impliqués par cette unité. Permettant d’allonger la rotation sans concurrencer les cultures alimentaires, vertueux d’un point de vue agronomique (redynamisation des sols, couverture en hiver), peu gourmand en intrants (phytosanitaires et engrais), apportant un revenu supplémentaire utile au maintien des exploitations, le seigle est à la base d’un système de production d’énergie fonctionnant en économie circulaire : le biométhane produit pourra alimenter les habitants et installations collectives localement, ou des véhicules roulant au bio-GNV ; le co-produit digestat est un fertilisant vert qui réduira l’utilisation d’engrais chimiques ; le projet alimente l’économie locale (15 emplois directs prévus). Sécalia s’inscrit pleinement dans les actions en faveur de la transition énergétique.

 

 

VIVAS, UNE VITICULTURE NOUVELLE EN VAL DE SAÔNE

Vignobles innovants du Val de Saône = VIVAS. Développé en partenariat avec le groupe Boisset, ce projet vise au développement de la production, dans le Val de Saône, de raisins destinés à la production de Vins de France dans le val de Saône. Ce marché (notamment pour les vins effervescents)  ne cesse de progresser depuis 20 ans…et les espagnols (avec le Cava) ou les italiens (avec le Prosseco) tentent de l’occuper toujours plus. VIVAS vise donc à mettre en avant l’origine et le savoir-faire français avec des vins de bases mousse de qualité – frais, léger, fin… – 100 % français ». La mise en place d’un vignoble « dédié » a été décidée en mai 2016 à la suite de la libéralisation des autorisations de plantation par l’Europe (en janvier) et sur les conseils de FranceAgriMer et Dijon Céréales qui ont invité Boisset à rentrer en contact avec la coopérative Bourgogne du Sud. Le projet Vivas s’est poursuivit en « trouvant des agri-viticulteurs ». Des groupes d’agriculteurs se sont constitués – Saint-Loup-de-Géanges et Pierre-de-Bresse – 65 ha ont été plantés et récoltés pour la première fois en 2019. A suivre.

Oui notre système coopératif est différent et plus que jamais innovant !

Le système coopératif, c’est avant tout une aventure humaine, un système réunissant des femmes et des hommes riches de leurs diversité et rassemblés pour un même objectif : agir en commun, avancer dans la même direction pour l’avenir de notre planète et l’avenir de notre agriculture en Bourgogne Franche Comté.

Et quand ALLIANCE BFC avance, ce sont tous ses adhérents qui en profitent.

En mutualisant leurs moyens, les coopératives de l’Alliance BFC s’appuient sur la force du collectif pour développer des projets qui pourront apporter durablement de la valeur ajoutée : pratiques culturales vertueuses, diversification des productions et des activités, débouchés alternatifs, innovations techniques et technologiques.

Vous êtes curieux ?

 

Crédit photo Shutterstock et Philippe Maupetit

 

L’Alliance BFC, c’est aussi la signature d’un nouveau cap digital, qui met l’humain au cœur de son développement.

Le monde agricole fait face à d’immenses défis mais aussi de nouvelles opportunités : les technologies mobiles ont modifié le comportement des citoyens, des consommateurs comme des agriculteurs. Le digital permet de développer de nouvelles pratiques et apporte de nouvelles solutions durables et vertueuses pour innover et assurer croissance et rentabilité des exploitations.

A l’heure de la connectivité et de la donnée, la transformation digitale nous permet de repenser notre approche entre les agriculteurs adhérents et leur coopérative :

Vers d’avantage de proximité

Nous pensons que le digital ne se substitue pas à l’humain. Au contraire, nous voulons qu’il renforce la relation entre adhérents, techniciens et coopératives : en facilitant les échanges et le mode collaboratif, en gagnant en compétence et en expertise, en automatisant des tâches, en gagnant en agilité.

Un modèle plus instantané et fluide 

Le concept digital « ma coopérative dans ma main » permet à chaque adhérent d’être informé à tout moment grâce à la plateforme numérique d’informations, de services et d’outils en ligne. Ce concept est essentiel car il permet à chacun de faire face au rythme des changements de plus en plus rapide. Il ouvre également de nouvelles voies à l’innovation.

Priorité à l’adhérent

La transformation digitale menée par l’Alliance BFC a été pensée pour placer les agriculteurs adhérents au cœur de notre fonctionnement. Leurs personnalités, leurs profils, leurs besoins et leurs objectifs déterminent les solutions que nous leur apportons pour leur assurer succès, performance et pérennité.

DES PROJETS CONCRETS

SITE INTERNET ET E-SERVICES